Dilatation

Allongement consécutif à la dilatation

La dilatation des tuyauteries dépend de la différence entre les températures d'utilisation et de montage.

Les conduites d'eau froide ne subissent dès lors pratiquement aucune dilatation. A ce niveau, le problème de la dilatation peut donc être négligé.

Pour ce qui est des conduites d'eau chaude ou de chauffage, il y a lieu de tenir compte de l'allongement, conséquence de l'élévation de température de la matière.

Il y a lieu de faire la distinction entre les différentes situations de pose :


Montage encastré

En règle générale, en cas d'encastrement, les données relatives à la dilatation peuvent être négligées.

Si les tubes sont placés sous une isolation, celle-ci offre l'espace nécessaire à la dilatation du tube. Si l'espace nécessaire à la dilatation est plus important, ou s'il n'y a pas d'isolation, la dilatation se répercute sur la matière elle-même et est ainsi absorbée.

Le fait d'encastrer sous chape, béton ou plafonnage empêche tout allongement de tube.

Les tensions sont alors absorbées par la matière elle-même et ce sans aucune contre-indication.


Montage en gaine technique

La réalisation des bras de dérivation lors d'un montage en gaine technique sera différente selon la catégorie de tubes installés :
 
  • Tube Stabi-alliage et Faser-alliage
    Dans le cas du Stabi-alliage ou Faser-alliage, le fait de positionner un point fixe directement devant chaque dérivation permet de négliger l'allongement consécutif à la dilatation lors d'un montage en gaine technique.
    Sur une colonne montante, toutes les attaches doivent être réalisées comme points fixes.
    Toutes les colonnes montantes peuvent être montées en rigide, c'est-à-dire sans lyre de dilatation.
    De cette manière, la dilatation est absorbée sur la portion de longueur située entre deux points fixes ce qui neutralise l'allongement.
    Lors d'un montage en gaine technique, il faut également veiller à ce que la distance entre points d'attaches soit maximum de 3 mètres.
     
  • Tube sans stabilisation mécanique
    Le montage sous gaine technique de tubes non stabilisés par des fibres ou de l'aluminium impose de veiller à ce que la conduite dérivante puisse absorber l'allongement de la colonne montante.

    - Ceci peut se faire grâce au placement judicieux de la colonne montante dans la gaine
    - Par un dimensionnement suffisant de fourreau de traversée de la tuyauterie dérivante
    - Par la réalisation d'un bras de dilatation capable d'absorber la dilatation


Montage en apparent


Les montages en apparent, (par exemple dans les caves) requièrent un parfait niveau de stabilité optique. Les tuyauteries Aquatherm permettent la réalisation d'installations parfaites.
Les coefficients de dilatation des différents systèmes sont :
  • pour le tube normal :          0,150 mm/mK
  • pour le tube Stabi-alliage : 0,030 mm/mK
  • pour le tube Faser-alliage : 0,035 mm/mK

Dès lors, les conduites apparentes en eau chaude, pour lesquelles il faut prendre en compte l'allongement dû à la dilatation doivent être montées en Stabi-alliage ou avec les tubes Faser-alliage.

Le tube Stabi/Faser alliage doit lui aussi pouvoir se dilater. En cas d'une conduite droite relativement longue (plus de 40m) il faut prévoir une compensation à la dilatation. Ceci n'est toutefois pas valable pour une conduite verticale : les colonnes montantes effectuées en Stabi/Faser peuvent être réalisées sans aucune compensation à la dilatation.